Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: imagcache_actions. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1143 of /var/www/vhosts/richelle.be/httpdocs/includes/bootstrap.inc).

Jusqu'à la Belgique

Le curé Art Pellenrock note dans les registres paroissiaux de Richelle que "dans la seule année 1579, 25 visétois périrent de la peste et elle continua l’an suivant".

En 1661, le pays de Dalhem est partagé entre le roi d’Espagne et les Etats-Généraux des Provinces-Unies (Hollande). Richelle devient espagnol. Par après, l’Espagne, affaiblie, est attaquée par les Français. Pendant un siècle, les armées étrangères se battent sur notre sol, y semant ruines et malheurs. Pillés par les armées, beaucoup de Richellois meurent de faim de blessures infligées par les conquérants.

Lors de la présence des armées de Louis XIV en Basse-Meuse, les déprédations étaient innombrables, ce qui n'allait parfois pas sans poser problèmes :

En juin 1673, six ou sept cavaliers français détachés de la Grande Garde arrêtée à la Tombe ( Bombaye ) entrèrent à Richelle où ils volèrent trois moutons du troupeau appartenant au fermier de la cour d’Aix. Mais les domestiques et valets de charrue de la ferme, aidés de quelques habitants de Richelle les rattrapèrent et leur reprirent les moutons. Au cours de l’échauffourée, un des valets, Cloes Jardon, lâcha un coup de pistolet sur un des cavaliers, lui fracassant le crâne.

En 1704, Richelle est envahi par les armées autrichienne, anglaise et hollandaise (les Provinces-Unies) qui font la guerre à la France et à l’Espagne.

En 1713, lors de la fin de la guerre de succession espagnole, le pays de Dalhem et Richelle deviennent autrichiens.

Le 3 juillet 1727, le Bailli Lambrecht de Haccourt-Hallembaye cite à comparaître Gilles Godenne, Lieutenant de la Compagnie des Arbalétriers de Haccourt, pour le faire condamner à une amende de 10 fl. "pour avoir commandé et fait porter les armes et tirailler le jour de la feste Dieu sans la permission de son excellence Madame la Princesse de Munsterbilsen ou de son Officier" . Avec Godenne comparaissaient Halen de Richelle au nom de son fils Halen et Laurent Scaf dit la vigne.

En 1740, la mort de l’empereur autrichien Charles IV déclenche la guerre de succession d’Autriche, qui durera sept ans.

En 1746, le général Mercy, couvrant la retraite de l’armée autrichienne contre les Français, s’établit dans la plaine entre Richelle et Visé. Les soldats occupent tout le village et les moissons servent pour la nourriture des chevaux.

En 1747, le village est de nouveau envahi, mais par des hongrois, occupant Richelle pour attaquer le château d’Argenteau.

En 1795, c’est l’occupation française, et un décret de la convention incorpore le pays de Dalhem au département de l’Ourthe. De profondes réformes dans les domaines judiciaire, administratif et religieux sont mis en place. Les antiques juridictions seigneuriales sont révoquées.

L’an 1800 est important pour Richelle. Les limites de la commune sont alors tout autres. La commune est propriétaire au sud de son territoire actuel d’une enclave située sur le territoire d’Argenteau.  A l’ouest, elle était limitée par le chemin appelé « Thier Van Weerst » ( rue de Wixhou ). De ce fait, l’ église et le cimetière sont isolés du reste de la commune. Les deux communes se mettent d’accord pour faire un échange de terrain et permettre aux habitants de Richelle d ‘aller à la messe sans passer sur le territoire d’Argenteau. Cet échange ne se concrétisera cependant qu’en 1827.